AVA - Abolissons la Vénerie Aujourd'hui

Justice

Procès ONF vs AVA : une bataille démocratique pour la Nature !

Alors que simultanément se discutait au Sénat une nouvelle mesure de répression contre les opposants à la chasse, au Tribunal de Compiègne se tenait une audience capitale pour l’avenir d’AVA : l’ONF assigne trois militants pour « entrave au droit de chasse » des équipages de vénerie locaux.🗡

Lire la suite…

Neuvième condamnation pour les chasseurs à courre !

Mardi 29 janvier dernier, un suiveur de l’équipage Bonnelles-Rambouillet faisait usage d’un gaz incapacitant sur les AVA en train de documenter la mort d’un cerf. Pour port d’arme et violence aggravée, il vient d’être condamné par le Tribunal Correctionnel de Versailles à 2 mois de prison avec sursis et à

Lire la suite…

Verdict du procès de Rennes

La Justice a tranché, voici les peines prononcées à l’encontre des agresseurs de Claire et Christophe :   – 10 mois de prison avec sursis pour le piqueux de l’équipage, avec un an d’interdiction de chasser 📯🚫 – De 6 à 8 mois de prison avec sursis pour les quatre

Lire la suite…

Procès des violences de la chasse à courre, à Rennes : le résumé

Mardi 16 juillet a enfin eu lieu l’audience au Tribunal de Rennes des agresseurs de Claire et Christophe. Pour rappel, ces deux AVA avaient été sauvagement agressés alors qu’ils suivaient une chasse à courre pour en exposer les méfaits, Christophe étranglé au sol et Claire la tête maintenue sous l’eau

Lire la suite…

Solidarité avec Claire et Christophe : tous au Tribunal !

Le samedi 2 février dernier, alors qu’ils suivent une chasse à courre pour la documenter et en exposer la barbarie au monde, Claire et Christophe sont sauvagement agressés. Claire est frappée, jetée au sol et emmenée dans un fossé où on lui maintient la tête sous l’eau jusqu’à suffocation. Christophe,

Lire la suite…

L’ONF cible trois personnes et leur réclame 55.000€ !

    La répression contre le mouvement AVA vient de passer un palier. En pleine vacances, l’Office National des Forêts, représentant de l’Etat, assigne 3 personnes au Tribunal de Grande Instance de Compiègne et leur réclame pas moins de 55.000 euros.  La raison ? La présence de gens en forêt aurait

Lire la suite…

12