RHINOPNEUMONIE ÉQUINE : LES EXPERTS APPELLENT À LA SUSPENSION DES CHASSES À COURRE !

rhino3

Depuis mi-février, la France est confrontée à une épidémie de rhinopneumonie équine. Cette maladie respiratoire qui peut atteindre le système nerveux (la forme la plus répandue actuellement et la plus mortelle) mobilise les principaux acteurs de la filière, qui appellent à l’arrêt des rassemblements et des transports de chevaux. La cellule de crise du RESPE vient également d’annoncer que les « chasses à courre sont un point d’extrême vigilance » et « recommande de les suspendre jusqu’à nouvel ordre ».

Mais c’est sans compter sur les chasseurs à courre qui, fidèles à eux-mêmes, continuent de réunir des dizaines d’équidés pendant les chasses. Les chevaux de location transportés en camion sont ainsi mélangés à d’autres avant de regagner leurs écuries. Notons que, vacciné ou non, tout équidé peut être porteur sain et transmettre le virus.

Le Rallye Fontainebleau s’est d’ailleurs démarqué en la matière en continuant de louer les chevaux d’une écurie limitrophe d’une structure fortement contaminée. Rappelons que la Seine-et-Marne, où chasse cet équipage, est un foyer épidémique sévèrement touché.

Mais ce comportement irresponsable est d’autant plus inadmissible qu’il privilégie un loisir dépassé au détriment de la santé des chevaux et de ceux des particuliers logés dans les mêmes écuries. De quoi confirmer le manque de considération que les chasseurs à courre ont pour leurs chevaux, traités comme de simples véhicules jetables.

Pour abolir la chasse à courre, rejoignez-nous !

Crédit photo : Clinique de Grosbois