“Poussez vous, manants” (La Croix Saint-Ouen)


Au début des années 90 en forêt de Compiègne, à l’époque où notre baronne préférée pratiquait encore son activité favorite à dos de cheval, nous tentions, avec nos petits moyens de jeunes adolescents, de perturber les chasses à courre. Un jour, nos vélos entreposés en

travers d’un chemin étroit ne permettaient pas le passage aisé des chevaux. Tous les esclaves soumis de Madame nous pressaient de “Laissez passer la Baronne” Et nous avons eu droit à cette réplique de Rothschild : “Poussez vous, manants” Cela reflète parfaitement le monde dans lequel vivent ces gens, et la soumission des “petits” qui pourtant la servent.

Pascal M.